Serveur francophone de Project Zomboid - Build 37.11 - Inscriptions Ouvertes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sir Lazar Spinola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sir Lazar Spinola   Mar 5 Juil - 16:02

Réfugié dans la chambre d'une maison de banlieue, le vieil homme fouillait nerveusement les tiroirs de la pièce.
Il renversa d'abord la table de nuit, mais un rapide coup d’œil lui fit comprendre qu'il ne trouverai pas l'objet tant convoité ici. Peut-être aurait-il plus de chance avec le second tiroir.. Il se jeta dessus et par chance il pu en tirer ce qu'il attendait, un stylo.
Il se peut que ça vous semble marrant mais on ne trouve plus beaucoup de stylo depuis le début de l'apocalypse, les derniers que Lazar a vu on plus tendance à finir dans le crâne des marcheurs qu'autre chose.

Le précieux maintenant entre ses mains, Lazar se calma un peu. Tremblant, il sorti de son sac, entre quelques cartouches et rations de nourriture, un cahier à la reliure en cuir noir.
Il l'ouvrit, une odeur de vieux papier s'en dégagea, venant contre balancer l'odeur du sang et des boyaux encore sur les habits du vieil homme.
Derrière la porte de la chambre il pouvait entendre les cadavres taper aux portes et aux fenêtres. Écrire a toujours été pour Lazar une porte de sortie lorsqu'il était trop stressé ou incapable de se concentrer. Seul le contact du stylo sur le grain du papier lui permet de se poser.
Lorsqu'il fut surpris par un groupe d’une dizaine de zombie et acculé dans cette maison, il se dit qu'il lui fallait coucher tout ce qu'il ressentait sur papier avant de peut-être mourir. C'est bête, lui qui ne pensait jamais à la mort avant tout ça.

La main tremblante, il commença ainsi :

CONFESSIONS CONFESSIONS CONFESSIONS CONFESSIONS CONFESSIONS CONFESSIONS

Je m'appel Lazar Spinola, amateur de scotch et de cigare cubain. Si vous êtes un expatrié anglais put-être que vous aurez déjà entendu mon nom. J'étais un ancien politicien, je n'ai jamais était président ou premier ministre, cependant j'ai u le droit à mon quart d'heure de gloire lors du scandale des "Tea Party". J'ai réussi à détourner des sommes d'agent pour mon plus grand plaisir, et je n'ai aujourd'hui aucun regret. Mon visage a orné chaque journal pendant bien 2 mois. J'emmerde l'argent public, de toute façon à l'époque rien ne m'effrayait, et détourner des fonds est une pratiques régulière de vos politiciens. L'argent est le meilleur des ascenseur sociale, et je croyais dur comme fer en ces mots.
Vous l'aurez compris, je suis plutôt quelqu'un d'avare, mais comme le moment des confessions est venu, je vais vous faire la première ; Je le vis très bien.
Ensuite, j'ai menti à mon ex femme, au final je l'ai vraiment trompée avec Susie, ma secrétaire, si un jour vous la rencontrez (ce dont je doute vu nos sombres heures) dites lui la vérité, mais ne lui dîtes pas que je suis désolé, ce serai mentir !
Viens ensuite une partie plus sincère, je crois avoir un enfant illégitime, si il existe un Dieu quelque part, alors s'il vous plaît seigneur, dîtes lui que son père est désolé.
Voilà pour le moment chialant, mais vu que de toute façon personne ne trouvera ce foutu cahier, je suis condamné à écrire mes mémoires pour moi seul ou pour l'enflure qui trouvera mon cadavre. Quelle ironie, moi qui n'ai jamais aimé tirer ou me battre, me voilà dans un monde de violence où les seuls moyens de survivre sont le feu et le sang.

Je vais sortir de cette chambre, et malgré mon vieil âge je survivrai, parce qu'un Spinola est taillé dans du bois sauvage, il plie mais ne se rompt pas.
Si je devais avoir un but ici, ce serai de relancer l'économie. Il existe encore des survivants, seul la coopération nous assurera la survie. Et l'histoire nous a appris que seul une monnaie peut faire passer les hommes du stade sauvage au stade civilisé...

______________________________________

Maintenant qu'il a pu écrire, il n'entend presque plus les tambourinements des zombies.
Son cour ne bat plus la chamade, sa main ne tremble plus, ses esprits sont enfin clairs.
Il va sortir de cette pièce, il ne sais pas encore comment, mais la chose qui tuera Lazar Spinola n'est pas encore née.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sir Lazar Spinola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les grands pianistes: Lazar Berman
» Lazare
» Mauvaise soirée [Pv : Lazar E.-L. Swarovski ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W0lfen RP :: Zone RP-
Sauter vers: